Cours #102 : Aciers

Comme dans beaucoup d'ustensiles, on a utilisé de tout temps pas mal d'aciers différents.

Plus ou moins durs, ils confèrent à la lame tout ou partie de sa stabilité. Seulement voilà, tout est affaire de compromis!

Plus vous utilisez un acier tendre, plus vite vous arriverez à préparer votre rasoir ... mais il vous faudra travailler souvent car il s'émoussera tout aussi vite. Plus vous utiliserez un acier dur, plus vous aurez besoin de temps pour préparer votre lame. Par contre, une fois préparée, votre rasoir restera en condition pour plusieurs rasages.

Typiquement, si vous aimez jouer avec votre lame et que pour vous l'affûtage fait partie intégrante du plaisir d'utiliser un rasoir droit, optez soit pour un rasoir ancien que vous restaurerez vous-même, soit pour une lame historique de chez Thiers-Issard ou encore une lame allemande Dovo, Boker ou Puma produite à Solingen par exemple. En général, ces rasoirs sont d'un acier assez tendre... Les célèbres Filarmonica - devenu un peu hors de prix - font partie de ce genre de lame très prisées par les barbiers à l'époque.

Par contre, si pour vous la préparation d'un rasoir s'apparente un peu à une corvée optez pour une lame plus dure. Un acier Inox ou un C135 de chez Thiers-Issard par exemple, voir un Mastro Livi. Ces derniers seront plus longs à amener au niveau d'aiguisage optimal, mais devraient garder leur tranchant beaucoup plus longtemps.

Comme vous pouvez vous en rendre compte, le choix du type d'acier d'un rasoir va influencer le temps que vous allez consacrer à l'entretien de votre lame. Ne faites donc pas ce choix à la légère...

Nous n'entrerons pas ici dans les caractéristiques techniques des aciers, par manque de connaissances d'abord et car ce n'est pas trop notre propos ici tout simplement. Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail de l'acier, contactez-nous et nous nous ferons un plaisir de vous transmettre des liens très intéressants.