L'ABC du rasage

1. Bien préparer sa peau

La première précaution à prendre est de bien choisir son moment. « La peau retrouve toute sa tonicité durant la nuit. Il est donc préférable de se raser le matin, à jeun, après la douche ». Selon les experts, la mastication lors des repas provoquerait un afflux sanguin qui rendrait l'épiderme plus facilement irritable.

D'où l'intérêt de se préparer avant le petit déjeuner en profitant tout de suite des bienfaits de la douche. L'eau tiède permet d'assouplir et de détendre le poil qui sera plus facile à couper. A ce moment de la toilette, il est important de se nettoyer le visage avec une crème ou une lotion désincrustante « avant rasage ». Objectif : éliminer les points noirs, les traces de sébum, les cellules mortes de façon à faire place nette au passage de la lame.

2. Procéder par étapes

Au moment du rasage proprement dit, la vigilance s'impose. Elle doit redoubler si on utilise un rasoir à main afin d'éviter les coupures, les rougeurs et autres désagréments. Pour un rasage parfait, il faut prendre son temps ! Tout d'abord, celui de choisir les produits qui conviennent le mieux à votre peau.

Côté rasage mécanique, on a le choix entre le traditionnel savon à barbe - qui se présente sous forme de bloc ou de crème - et toute une batterie de mousses à raser en aérosol, de gels ou encore d'huiles. Les personnes présentant des problèmes de peau liés au rasage devront favoriser des produits contenant des agents antibactériens. Les puristes opteront plutôt pour le savon que l'on enduit à l'aide d'un blaireau - en poils de martre - afin d'assouplir le poil et d'attendrir la peau. Une barbe bien savonnée est déjà à moitié rasée. Côté rasage électrique, il existe aussi des lotions sous forme d'huiles ou de gels, destinées à préparer la peau et le poil. Ensuite, la lame peut enfin être actionnée.

Pour travailler dans les règles de l'art, on préconise deux passages en opposition. Le premier passage s'effectue dans le sens du poil, des pattes vers les joues. Le second se fait à rebrousse-poil du cou vers le menton.

3. Calmer le feu du rasoir

Une fois l'opération de rasage terminée, le rituel continue. Pour resserrer les pores, il est conseillé de rincer son visage à l'eau chaude, puis à l'eau froide avant de passer le fameux bloc de pierre d'alun qui sert à apaiser le feu du rasage et la sensation d'échauffement. En règle générale, mieux vaut éviter les solutions à base d'alcool. Les désinfectants alcooliques ont rendu tenace l'idée selon laquelle il fallait que ça pique pour bien purifier la peau et resserrer les pores. Or ces produits ont tendance à déshydrater l'épiderme en créant des irritations supplémentaires.

Il faut aussi éviter de tamponner la zone de rasage avec de l'eau de toilette. Le parfum provoque une photosensibilisation de la peau au soleil et risque d'entraîner des tâches de dépigmentation durant l'été. En revanche, il est primordial d'appliquer un soin pour nourrir les couches supérieures de l'épiderme. En raison de l'eau de plus en plus calcaire, la majorité des hommes ont la peau desséchée et négligent trop souvent de l'hydrater.

4. Eviter les rougeurs

Pendant le rasage, deux à trois couches de cellules mortes sont éliminées à chaque fois. Les cellules neuves sont exposées précocement. Non parvenues à maturité, elles se déshydratent plus vite que la normale et peuvent provoquer l'apparition de dartres - plaques rouges - une heure après le rasage. Il est donc urgent de régénérer la peau avec un après-rasage apaisant qui jouera en même temps le rôle de crème hydratante.

Dès 1950, l'arrivée des premiers après-rasages a entrouvert la porte de la cosmétique masculine. Aujourd'hui, les laboratoires rivalisent d'ingéniosité pour séduire jusqu'aux plus réfractaires des consommateurs. Actifs tenseurs, acides de fruits, oligoéléments, vitamines bienfaisantes, principes antioxydants ont fait leur entrée dans les soins après-rasages qui se déclinent sous forme de gels, de lotions, de fluides ou de baumes. Chacun pourra choisir selon ses goûts. Peau douce garantie.

5. Eviter les boutons

Après le rasage, l'irritation de la peau peut entraîner l'irruption de boutons rouges avec une tête de pus blanche appelés « pseudo folliculites de la barbe ». L'infection des follicules pileux peut être liée à l'acné (hyperactivité des glandes sébacées). Mais elle est souvent due à une mauvaise repousse du poil qui se fait en biais plutôt que perpendiculairement à la peau.

Les peaux noires sont particulièrement sujettes à ce problème. Le poil frisé a facilement tendance à s'incarner. Ne parvenant pas à traverser la couche cutanée, il crée une micro-inflammation. Souvent les boutons réapparaissent chroniquement aux mêmes endroits. Il faut bien les désinfecter et parfois recourir à des gels antibiotiques afin de résorber l'infection.

Le meilleur conseil reste de ne pas se raser de trop près.